Désenfumage

Désenfumage

DENFC – Exutoire – desenfumage

 

Les appareils du type DOME du PUY sont des dispositifs d’Evacuation Naturelle de Fumées et de Chaleur (DENFC), exutoires de fumées, lanterneaux de désenfumage, trappes de désenfumage,puit de désenfumage à énergie électrique, pneumatique, intrinsèque. Ils sont adaptés aux bâtiments réclamants une isolation améliorée.

Ils sont assemblés soit sur

* une costière polyester isolée (15 mm de série) en fibre de verre et résine. Ils sont utilisés pour des toitures sur bac acier, panneau sandwich ou fibro-ciment.

* une costière métallique isolée (15 mm de série et 30 mm en option) en tôle galvanisée. Ils sont utilisés pour des toitures à étanchéité bitumeuse, PVC, gravillonnée ou végétalisée.

L’ouvrant en polycarbonate se déplace parallèlement à la couverture. C’est un mono-ouvrant en aluminium avec possibilité de plusieurs types de remplissages (panneau sandwich en polyester, panneau sandwich en aluminium, polycarbonate de différentes épaisseurs, dôme éclairant en PMMA,…). Le mécanisme est totalement intégré dans la costière. La position des vérins de part et d’autre de la costière améliore l’apport de lumière naturelle.

Les exutoires DP610 EL permettent d’évacuer une partie des fumées produites par l’incendie en créant une hauteur d’air libre sous la couche de fumée.

Les exutoires de fumées ou lanterneaux de désenfumage sont soumis au marquage CE (suivant la norme NF EN 12 101-2 : Systèmes pour le contrôle des fumées et de la chaleur – Partie 2 : spécifications relatives aux dispositifs d’évacuation naturelle de fumées et de chaleur).

Le nombre de DENFC (exutoires, lanterneaux ou trappes de désenfumage) est déterminé en fonction du type de bâtiment (code du travail, établissement recevant du public ERP suivant IT 246, installations classées ICPE, immeuble de grande hauteur IGH, cage d’escalier, ….).

Les exutoires de fumées (DENFC, trappes ou lanterneaux) doivent être toujours couplés à un système d’amenée d’air frais ou amenée d’air naturel afin de permettre un balayage de l’espace à désenfumer.

Les trappes de désenfumage (DENFC ou exutoires ou lanterneaux de désenfumage) doivent être situées en partie haute alors que les amenées d’air doivent être situées en partie basse. L’air frais pénètre à l’intérieur du bâtiment par dépression. Les amenées d’air peuvent être :

  • des ouvrants en façade, châssis de façade ;
  • des portes des locaux à désenfumer donnant sur l’extérieur ou sur des volumes largement aérés ;
  • des escaliers non encloisonnés ;
  • des bouches.

Les lanterneaux (DENFC, trappes ou exutoires de fumées) peuvent être utilisés en ventilation naturelle permettant d’abaisser la température à l’intérieur d’un bâtiment.

Les exutoires de fumées (DENFC, trappes de fumées ou lanterneaux de désenfumage) sont de plus en plus isolants (30 mm de laine de roche ou polyuréthane) afin de respecter les réglementations thermiques en vigueur (RT 2012).

Les exutoires de fumées (DENFC, trappes de fumées ou lanterneaux de désenfumage) doivent respecter impérativement une classe de neige (surcharge dû à l’accumulation de neige) sur le capot et mécanisme suivant EUROCODE 1.

Ils doivent suivre les recommandations de l’EUOCODE 1 pour les pentes de toiture, recouvrements en partie haute et en partie basse.

Les lanterneaux de désenfumage (DENFC, trappes de fumées ou exutoires de désenfumage) apportent de la lumière naturelle à l’intérieur des bâtiments et peuvent être utilisé en accès toiture et aération.

En aération naturelle, ils permettent de réguler de manière statique la température à l’intérieur d’un bâtiment, d’un canton ou d’une zone. Afin d’augmenter leur efficacité, les amenées d’air naturel doivent être ouvertes.

L’ouverture des exutoires ou DENFC (trappes de désenfumage ou lanterneaux de désenfumage) est réalisée en automatique par l’intermédiaire d’un déclencheur (fusible, thermo-fusible ou thermo-déclencheur), cet élément est positionné à l’intérieur de la costière.

Une commande regroupant (ou non) l’ouverture et la fermeture de l’ensemble des trappes de désenfumage ou DENFC (exutoire de fumées ou lanterneaux de désenfumage) est accessible depuis le sol.

Toutes les trappes, exutoires, lanterneaux ou DENFC sont 1200 JOULES capot fermé, l’ajout d’un barreaudage ou une grille permet de respecter cette caractéristique (1200 Joules).

Les DENFC (exutoires ou lanterneaux ou trappes de désenfumage) peuvent être pilotés par une centrale incendie, un CMSI qui déclenchera une ouverture de l’ensemble des exutoires du bâtiment, canton ou zone à désenfumer.

Le désenfumage doit remplir impérativement 3 fonctions essentielles :

  • Rendre praticable les cheminements utilisés pour l’évacuation rapide et sûre de tous les occupants en limitant les risques de panique.
  • Permettre aux services de secours d’intervenir dans les meilleures conditions possibles.
  • Limiter la propagation de l’incendie en évacuant vers l’extérieur, chaleur, gaz et produits imbrûlés contribuant ainsi à réduire les atteintes thermiques sur les structures du bâtiment.

Les DENFC (exutoires ou lanterneaux ou trappes de désenfumage) doivent être obligatoirement vérifiés et maintenus en état de fonctionnement suivant les caractéristiques du fabricant tout en respectant les normes françaises.

La mise en place des lanterneaux est réalisée en respectant les mêmes règles de pose que le support sur lequel ils sont installés (bac sec, fibro ciment, panneau sandwich, …)

Nous réalisons une formation (CQP) en partenariat avec la FFB (Fédération Française du Bâtiment) et le GIMSSI (Groupement des Installateurs Mainteneur de Système de Sécurité Incendie) pour la partie mise en œuvre, vérifications des organes (ou postes) de commandes des DENFC.

Cette formation qualifiante (CQP  » Installateur / Mainteneur en systèmes de désenfumage « ) vous permettra de mieux appréhender les normes, règlementations, DENFC et commandes que vous pouvez installer en France